Gestion du Covid-19 : comment Macky Sall veut faire du Sénégal un pays producteur de vaccin

Alors que le pays est frappé par une troisième vague de contaminations, le Sénégal vient de signer un accord pour la construction d’une usine de production de vaccin contre le coronavirus.

Une visite surprise pour réaffirmer sa « reconnaissance » et sa « gratitude » à un personnel soignant débordé. Ce mardi, après des semaines d’atonie face à la troisième vague de contaminations au Covid-19, le président Macky Sall s’est rendu dans plusieurs Centres de traitement des épidémies (CTE) pour appeler au respect des gestes barrières et enjoindre les Sénégalais de se vacciner.

En s’adressant à la nation depuis son domicile le jour de la Tabaski, le 21 juillet dernier, Macky Sall rappelait déjà que la fête se passait dans des « circonstances particulières, marquées par la recrudescence de la pandémie de Covid-19 avec une nouvelle poussée », « caractérisée par l’apparition de plusieurs variants, mais surtout du variant Delta, avec une contagion élevée ». Son appel à la responsabilité et la vigilance des Sénégalais avait tranché avec les images de bains de foule, diffusées par la présidence quelques semaines plus tôt, à l’occasion des « tournées économiques » du chef de l’État à travers le pays.

Production du vaccin

  • Le Président de la République du Sénégal, Son Excellence Macky Sall, se félicite du soutien de « l’Équipe Europe » et de l’ensemble des partenaires, y compris les États-Unis et le Groupe de la Banque Mondiale, à la construction au Sénégal d’une usine de production de vaccins contre la COVID-19 et d’autres maladies endémiques.
  • Le Président de la République du Sénégal, le Commissaire européen en charge du marché intérieur, le Directeur de la Banque européenne d’investissement, et les États Unis ont signé des conventions de subventions pour un projet d’établissement d’une unité de production de vaccins à grande échelle.
  • Cette décision s’est faite dans le cadre de l’initiative « Équipe Europe » pour la fabrication et l’accès aux vaccins, aux médicaments et aux technologies de la santé en Afrique.
  • Ce projet va accroître sensiblement les capacités de production médicale et de vaccin de l’Afrique et réduire considérablement sa dépendance de l’extérieur où elle importe 99% de ses besoins en vaccin.
  • L’Institut Pasteur de Dakar va héberger un pôle régional de production.
  • Ce mécanisme sera soutenu par le Gouvernement du Sénégal et les partenaires financiers internationaux

L’objectif de produire en Afrique des vaccins contre la COVID-19 s’est rapproché aujourd’hui après que « l’Équipe Europe » a officiellement accepté de soutenir des investissements à grande échelle dans la production de vaccins par l’Institut Pasteur de Dakar, parallèlement à d’autres mesures de soutien. La nouvelle usine devrait réduire la dépendance de l’Afrique à l’égard des importations de vaccins, actuellement de 99 %, et renforcer sa résilience face à de futures pandémies.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here