« Une force surnaturelle m’a… » : Le père des enfants égorgés à Touba parle et fait de terribles révélations

Il y a quelques mois, deux enfants ont été retrouvés égorgés dan leur chambre, à Touba. Mais les gens étaient loin de s’imaginer que l’auteur de cet acte ignoble était leur propre père, Bara Touré. Arrêté par la police, il a longtemps refusé de parler avant enfin de passer aux aveux. Selon Libération, qui rapporte ses propos, il a déclaré qu’une force surnaturelle l’a recommandé de le faire.

“Une force surnaturelle m’a recommandé de les tuer. C’était plus fort que moi et je n’ai pas hésité. Je ne sais pas ce qui m’a pris. Si je le savais, j’allais vous le dire”, a-t-il déclaré. Ainsi, après avoir égorgé ses deux enfants, Bara Touré a recueilli leur sang, qu’il a mélangé avec celui d’un chat noir et d’un chien. Puis, il a concocté un bain mystique dans une maison en construction près de la sienne. D’ailleurs, c’est là où le couteau qui l’a perdu a été retrouvé.

Auparavant, dans la maison contiguë à la sienne où l’arme du crime a été retrouvée, la police avait constaté, à l’époque, la présence d’un chat noir égorgé et d’un chien pendu, agonisant. L’animal, éventré et dépouillé de certains de ses organes, a été abattu sur place. Le couteau qui a servi à cette sale besogne, étaient planquée sous le lit de la chambre du père. Et, lors d’une seconde perquisition effectuée dans la chambre de Bara Touré après son interpellation, les policiers ont découvert tout un arsenal mystique dont trois têtes de chat cachées dans un coin de son armoire.

La thèse d’une vengeance sur ses deux épouses, qui l’auraient trompé, évoquée au début de l’enquête, a été écartée. Libération d’ajouter que les enquêteurs ont formellement établi qu’il s’agit d’un crime rituel, pour ne pas dire sacrifice humain. Plusieurs indices graves et concordants permettent de le penser.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here