Serigne Mbacké Ndiaye Va Dresser Le Peuple Contre…Macky Sall

Nombre illimité du mandat du Président de la République : La proposition opportuniste de Serigne Mbacké Ndiaye

Il est venu l’ère des charlatans politiques de tous bords au Sénégal. Tenez, c’est Cheikh Yérim Seck à qui personne ne reconnait aucune fonction officielle au sein des sphères de l’Etat, qui se réveille un beau matin pour annoncer à qui veut l’attendre qu’il fait partie des privilégiés, qui sont les oreilles du Président de la République Macky Sall, en fait il fait partie des décideurs de la nation. Ouh, ouh ! C’est au tour par la suite d’un énergumène de la trempe de Mamadou Sy Tounkara, grand pourfendeur jusqu’à une période récente du pouvoir, mais un singleton devenu Conseiller spécial du Chef de l’Etat qui nous fait une révélation des plus ahurissantes. C’est lui qui a conseillé au Président de la République le limogeage de Sory Kaba, de Moustapha Diakhaté de leurs fonctions respectives de Directeur des Sénégalais de l’Extérieur et de ministre conseiller qui ont osé se prononcer sur la limitation du nombre de mandats du Chef de l’Exécutif, comme prévu par la Constitution.

Mamadou Sy Tounkara fait désormais partie du cercle de ceux qui décident et scellent le sort des hauts fonctionnaires de la République. Il est devenu le bourreau de tous ceux qui oseraient s’avancer dans un terrain, dont lui devenu tout puissant tracerait les lignes à ne pas franchir. Que c’est beau le pouvoir !

Image qui devient ternie

Un autre phénomène qui même dans les contes du royaume de Ndoumbélane ne pourrait se retrouver au second rang, mais plutôt relégué au troisième ou au quatrième plan, l’inénarrable Yakham Mbaye se conduit comme étant un rempart du Chef de l’Etat, Macky Sall qui par inadvertance républicaine, l’a nommé à de hautes fonctions républicaines. Or de quelles compétences intellectuelles, Yakham Mbaye peut se prévaloir. Ainsi, va le Sénégal !

Voilà un pays dont l’image devient de plus en plus ternie au plan international avec des hommes de cette trempe. Chacun, qui pour plaire au Roi, est capable de lui chanter toutes sortes de louanges, de lui dire que tout va pour le mieux, alors que tout va mal. Dans cet ordre, entre l’ancien ministre conseiller, porte-parole du Président de la République sous Me Abdoulaye Wade, Serigne Mbacké Ndiaye. Quel autre phénomène que ce Serigne Mbacké Ndiaye au parcours politique des plus chaotiques ?

Ancien employé à la mairie de Dakar, Serigne Mbacké Ndiaye a fait ses premiers pas en politique au Parti démocratique sénégalais (PDS) où il passait au second plan, avant de suivre Serigne Diop révélé en politique par Me Abdoulaye Wade, et qui sous la manipulation de feu Jean Collin, ancien tout puissant ministre d’Etat sous Abdou Diouf, voulait s’approprier de la formation libérale. Avec l’aide de feu Jean Collin, Serigne Diop voulait exclure Me Abdoulaye Wade, de sa propre formation, le PDS. Leur plan ayant échoué, Serigne Diop flanqué de Serigne Mbacké Ndiaye avait créé le PDS/R. Un parti qui n’avait jamais trouvé un minimum de crédibilité aux yeux des Sénégalais. Est-ce pour cela que Serigne Mbacké Ndiaye l’avait quitté pour finalement rejoindre le Parti socialiste (PS) ?

Au PS, le temps pour ce parti de perdre le pouvoir en 2000, Serigne Mbacké Ndiaye claquera la porte pour suivre Abdourahime Agne, fondateur du Parti républicain (PR). Serigne Mbacké Ndiaye fut un des plus grands théoriciens de l’entrisme de ce parti dans le gouvernement sous l’ère de Me Abdoulaye Wade. Ayant goûté aux délices du pouvoir, il quittera le PR pour mieux conserver ses privilèges, en retournant au PDS.

Plus royaliste que le roi !

Aujourd’hui, Serigne Mbacké Ndiaye est à la tête de sa propre formation politique, proche de la mouvance présidentielle. Serigne Mbacké Ndiaye veut se montrer plus royaliste que le roi, lui qui a combattu jusqu’au bout le Président Macky Sall, au profit de Karim Wade, sous l’ère du régime de Me Abdoulaye Wade. Serigne Mbacké Ndiaye, depuis la dernière élection présidentielle de février 2019 qui a vu la réélection de Macky Sall revendique que désormais « le nombre de mandats du Président delà République ne soit plus limité et qu’on laisse au peuple son pouvoir de décider et d’élire le président de son choix ».

Aurait-on la berlue, quand cela provient d’un homme qui, pourtant avant de rallier la mouvance présidentielle, réclamait l’élection du Chef de l’Etat à un seul et unique mandat de sept ans. A l’instar de Yakham Mbaye, Cheikh Yérim Seck, Mamadou Sy Tounkara, Serigne Mbacké Ndiaye constitue lui aussi, un cas au Sénégal. Venant de la part de cet individu qui a franchi le pas en formulant sa proposition par écrit au Président de la Commission du Dialogue national, voilà une proposition qui devrait classer le Sénégal au rang des pays classés derniers en matière de démocratie. On dirait que Serigne Mbacké Ndiaye le fait exprès. Il cherche à mettre à dos le Président Macky Sall avec le peuple en voulant faire perdre au Sénégal tous ses acquis démocratiques obtenus aux prix de multiples sacrifices. Voilà comment des individus de sa trempe avaient réussi à couper du peuple, le Président Abdoulaye Wade jusqu’à faire perdre au PDS le pouvoir, en lui suggérant de tordre le cou à la Constitution en se présentant à un troisième mandat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here