Equipe la plus chère d’Afrique sans Stades : Sénégal, les «Sous-Doués»

Equipe «la plus chère d’Afrique », le Sénégal est privé de match à domicile par la Caf, faute d’infrastructures qui répondent aux normes. Les voisins des Lions, La Guinée, La Mauritanie, la Guinée-Bissau et le Cap-Vert pourront, eux, bénéficier de ce privilège.

La sentence est tombée lundi. Le Sénégal, première nation africaine dans le classement Fifa, va jouer ses matches à l’extérieur faute de stades non homologués par la CAF. Le stade Lat Dior de Thiès a été banni de la liste des infrastructures approuvées par l’instance dirigeante du football africain. Un coup dur pour les Lions qui vont démarrer les éliminatoires de la Coupe du monde en juin prochain.

Guinée, Guinée Bissau et Mauritanie, les bons élèves

Dans la sous-région, le Sénégal n’est pas le seul pays sanctionné. La Gambie et le Mali sont aussi dans la liste des mauvais élèves, tout le contraire des deux Guinées, de la Mauritanie et du Cap-Vert qui ont le feu vert de la CAF pour jouer à domicile. Un affront pour le Sénégal qui possède, sans doute, le meilleur effectif d’Afrique.

Nation la plus chère en Afrique

Dans un récent classement publié par le site Orange football club, l’équipe entrainée par Aliou Cissé truste le premier rang des nations de football les plus chères en terme de valeurs marchandes, estimées à 344,85 millions d’euros (environ 225 milliards de FCFA).

Une somme astronomique mais compréhensible avec les stars qui composent cette équipe : Sadio Mané (Liverpool), Kalidou Koulibaly (Naples), Idrissa Gana Gueye (PSG), Edouard Mendy (Chelsea)… Malgré ce gros potentiel, le Sénégal souffre depuis plusieurs années d’un manque criard d’infrastructures sportives.

Les Lions déjà hébergés par la Guinée et le Maroc en 2013

Ce n’est pas un scénario nouveau pour le Sénégal. En 2013 avec Alain Giresse, les Lions sanctionnés par la Caf, ont été obligés d’accueillir leurs matches en Guinée et au Maroc. Une malheureuse expérience puisque les Lions avaient raté de peu la qualification pour la Coupe du monde 2014 après un match héroïque face à la Côte d’Ivoire.

La galère avant le stade Olympique de Diamniadio

Pourquoi le Sénégal n’a pas retenu bonne la leçon ? Depuis des années, la volonté politique est plutôt accentuée dans la rénovation des stades. Mais ce modèle semble bien montrer ses limites. Le stade Léopold Senghor et plusieurs autres stades régionaux réfectionnés sont dans un état déplorable.

Aujourd’hui, l’espoir est peut être permis avec le stade Olympique de Diamniadio dont les travaux ont bien avancé et la date de livraison est prévu le 22 février 2022 (voir vidéo).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here