Encore une déclaration ém0uvante de Sadio Mané sur sa famille

Top 20 des joueurs les plus chers du monde : Le Sénégalais Sadio Mané devance Cristiano Ronaldo et Neymar Jr

Piste en latérite bordée de manguiers, poules et moutons dans les cours, maisons aux toits de tôle ou de chaume. Bambali ressemble a priori aux autres villages sénégalais avec ses grappes d’enfants pieds nus dans la poussière.

Pourtant, à y regarder de plus près, il y a aussi ce lycée flambant neuf, cette grande bâtisse à colonnes et moulures, et surtout tous ces maillots au numéro 10 écarlate de Liverpool…

Ibrahim a dû très tôt s’occuper de Sadio, dont le père, imam du village, est décédé précocement. Ses plus jeunes années, le footballeur les a passées entre l’école coranique et les champs de mil ou d’arachide. « Un jour qu’il refusait de se lever pour la récolte, je lui ai crié dessus », se souvient Ibrahim. « Il m’a dit : “Toi, mon oncle, tu me fatigues. Je vais devenir un footballeur international et je ferai en sorte que vous ne travaillez plus aux champs.” Je lui ai dit merde ! Comment tu veux réussir ? Je ne suis pas un richard, je n’ai pas d’argent pour t’envoyer en formation. Je ne croyais pas en son rêve… », confie l’oncle, aujourd’hui rattrapé par la réalité. Pour l’international le plus important dans sa vie c’est sa famille et son pays. Les réalisations de Sadio Mané dans sa région natal prouvent que l’enfant de Bambali tient grandement au développement de son pays.

Senescoop.net

2 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here