Election en Guinée : Pourquoi Macron n’a pas félicité Condé

Emmanuel Macron n’a pas félicité le Guinée Alpha Condé à l’issue d’un troisième mandat très contesté. Dans Jeune Afrique, le président français explique son silence. « Je pense que la situation est grave en Guinée pour sa jeunesse, pour sa vitalité démocratique et pour son avancée », tacle-t-il.

Macron pense qu’il appartenait à Condé, vu son expérience et son parcours, de donner une bonne leçon de démocratie.

«Le président Condé a une carrière d’opposant qui aurait justifié qu’il organise de lui-même une bonne alternance. Et d’évidence, il a organisé un référendum et un changement de la Constitution uniquement pour pouvoir garder le pouvoir. C’est pour ça que je ne lui ai pas encore adressé de lettre de félicitations », martèle le Président français.

Par contre, Macron se montre curieusement plus conciliant avec Ouattara, élu dans les mêmes conditions à un troisième mandat. Il trouve même une justification à Ouattara qui a éliminé ses opposants par voie judiciaire pour sortir vainqueur. « Je pense vraiment qu’il s’est présenté par devoir à la présidentielle, alors qu’il ne le voulait pas », affirme-t-il.

En plus de le légitimer, Macron l’invite à initier un dialogue pour apaiser la tension politique. «Il devra sans doute faire des gestes d’ouverture dans la composition du prochain gouvernement ainsi qu’à l’égard des jeunes générations des partis politiques. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here