Démarrage du concours de poème : Poème Numéro 20

Le jour de ta naissance,a sourit,la terre
Et,est devenu agreable,tout ce qui etait amer
Avant toi,la terre etait s’enfoncee dans l’obscurite
Apres toi,la lumiere divine a eclaire la verite

Tout ce que l’on sait,c’est sur tes pages qu’on l’a tire
Celui qui se promene sur la plage ne peut qu’acceder
A la realite qui passe,a la surface de la mer ,sous ses yeux
Mais non a ce qui se deroule au dedans de l’eau

Nous sommes les promeneurs,MOUHAMMAD(SAW) la mer sacree
Qu’aucun etre humain ne peut renfermer
Il est l’univers des secrets que nul n’a devoile
Ce que l’on sait sur lui,c’est ce que les livres nous ont apporte

O ya habibi,ta mer de savoir est vaste et profonde
Ce qu’on ignore sur toi est plus nombreux que ses ondes
O source ignoree,c’est ta lumiere que dieu a cree en premiere
Pour ainsi nous creer a partir de cette lumiere

Et,c’est a partir de ton nom que dieu nous a façonne
Il avait un moment donne rien n’avait existe
Seule,ta lumiere etait dans l’univers en glorifiant
Le nom de ton seigneur,dieu,le tout puissant

Zondiaye88@gmail.com

+221 76 861 65 97

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here