Démarrage du concours de poème : Poème Numéro 18

Ya rassul Allah, l’évocation de ton nom béni suffit à apaiser mon coeur
Tu es notre lumière, notre guide et notre maître
Paix et bénédictions de notre Seigneur soient sur toi Ô Abul Qâcim
Sans toi cette vie n’a aucun sens, et je me languis de te voir
J’espère, le jour dernier, être parmi les heureux élus,
A venir boire dans ton bassin en ta compagnie, en contemplant ton visage béni
Il me suffit de prier sur toi et ma journée s’éclaircit
J’essaie de faire du mieux que je peux pour être un honnête serviteur du Tout-Puissant
Mon amour pour toi ne saurait être sincère, si dans mes actes je ne te suis pas fidèle
Et comment ne pas t’aimer alors que tu es celui qu’Allah a choisi
Comme le guide et l’intercesseur auprès de Lui le jour où
Nulle âme ne sera d’aucune utilité pour l’autre
Au dessus de toute autre créature, tu es et tu resteras
Ya sayyidi, je t’adresses mes salutations et je prie pour que je sois à tes côtés
Moussa Diallo

Email : lodiah1@outlook.fr

Numéro de Téléphone : +221 78 417 57 81

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here