Ce garçon de 5 ans devient l’objet sexuel de sa tante âgée de 44 ans

Une femme, âgée de 44 ans, a comparu devant le tribunal correctionnel de Béthune pour agression sexuelle incestueuse contre son neveu, un garçon de 5 ans.

La prévenue a abusé sexuellement de son neveu entre 2011 et 2019 au domicile de la mère de l’enfant. Les premiers abus ont débuté alors que la victime n’était âgée que de 5 ans et ont durant pendant huit années.

C’est finalement un membre de la famille qui a découvert les faits et qui les a signalés. La quadragénaire est également la marraine du garçon de 5 ans.

En France, la loi est très claire. L’article 222-31-1 donne une définition en quatre lignes : « Les viols et les agressions sexuelles sont qualifiés d’incestueux lorsqu’ils sont commis sur la personne d’un mineur par : 1° Un ascendant ; 2° Un frère, une sœur, un oncle, une tante, un neveu ou une nièce ; 3° Le conjoint, le concubin d’une des personnes mentionnées aux 1° et 2° ou le partenaire lié par un pacte civil de solidarité avec l’une des personnes mentionnées aux mêmes 1° et 2°, s’il a sur le mineur une autorité de droit ou de fait. »

En France, cela reste interdit d’avoir une relation sexuelle avec un mineur de moins de 15 ans mais il s’agit d’un délit, passible de la cour correctionnelle et pas de la cour d’assises ; et il peut toujours être aggravé s’il est commis par un ascendant. En 2016, l’AIVI, l’association internationale des victimes de l’inceste, plaide pour une nouvelle loi en argumentant que la mention de l’inceste dans le Code pénal est la reconnaissance d’une souffrance spécifique pour les victimes et un encouragement à la prévention.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here