La Chine répondra en proportion à toute nouvelle taxes US

La Chine répondra en proportion à toute nouvelle taxes US


L’ambassadeur de Chine aux Etats-Unis a déclaré que si Washington imposait de nouveaux droits de douane sur les marchandises chinoises, Pékin prendrait des contre-mesures d’intensité comparable, rapporte mardi la télévision publique. “Nous prendrons assurément des contre-mesures dans la même proportion et de la même échelle, de la même intensité”, a déclaré l’ambassadeur, Cui Tiankai, qui s’exprimait sur la chaîne de télévision China Global Television Network (ex-CCTV International).

Il a précisé que les droits de douane sur les produits américains que la Chine a dévoilés dimanche soir étaient une réponse à la décision des Etats-Unis de taxer les importations d’aluminium et d’acier, mais pas à l’enquête dite de l’article 301. Dimanche soir, la Chine a annoncé des droits de douane supplémentaires pouvant atteindre 25% sur 128 produits américains, applicables dès lundi, en réponse à la décision des Etats-Unis de taxer les importations d’aluminium et d’acier.

Mais les Etats-Unis sont en outre sur le point de dévoiler cette semaine des droits de douane sur 50 milliards à 60 milliards de dollars de marchandises chinoises, dans le but de sanctionner Pékin en matière de transferts de technologie. Les Etats-Unis reprochent à la Chine d’obtenir pour ses sociétés des transferts de propriété intellectuelle américaine qui n’ont pas lieu d’être. Une enquête a été ouverte par le représentant américain au Commerce dans le cadre de “l’article 301” pour application de ces droits de douane dans le secteur technologique.

Pour sa part, le Quotidien du peuple daté de mardi indique que les droits de douane supplémentaires imposés sur les 128 produits américains avaient été décidés pour “équilibrer les pertes” causées par les taxes américaines et protéger les intérêts nationaux de la Chine. Les droits de douane chinois entrés en vigueur lundi sont perçus comme un avertissement lancé à l’administration américaine. “

La Chine n’aime pas les guerres commerciales, mais étant du côté de la justice, la Chine n’a d’autre choix que d’entrer en guerre pour mettre fin à la guerre”, écrit Wang Hailou, chercheur au centre de recherche du ministère chinois du Commerce, dans un commentaire publié en première page du journal. La Chine a déclaré à plusieurs reprises qu’elle ne craignait pas une guerre commerciale avec les Etats-Unis, mais elle a également appelé les Etats-Unis à négocier pour résoudre les différends entre les deux pays.

“Il serait bénéfique pour tous que les propositions amicales (de la Chine) soient acceptées par Washington, mais pour l’instant, il semble que l’on fasse la sourde oreille à toute suggestion évoquant des concessions permettant de parvenir à un accord à l’amiable”, lit-on dans l’éditorial du quotidien en langue anglaise China Daily.

Ryan Woo et Bureau de Pékin; Danielle Rouquié pour le service français

Auteur: Reuters – Reuters

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here