Arabie saoudite: bientôt des femmes au parquet

Arabie saoudite: bientôt des femmes au parquet

Le royaume cherche à favoriser l’emploi des femmes en application d’un plan de réformes économiques et sociales.

En Arabie saoudite, le parquet à Riyad annonce vouloir recruter pour la première fois des femmes. Des postes de lieutenant-enquêteur sont disponibles au ministère public, selon le procureur général. Le royaume saoudien, si conservateur, affiche de plus en plus une volonté d’ouverture.

D’ici 2030, les femmes devront constituer un tiers de la population active contre 22% aujourd’hui. C’est ce que souhaite le prince héritier Mohammed ben Salman qui multiplie les gestes d’ouverture.

Le mois dernier, le royaume saoudien a permis pour la première fois aux femmes d’assister à un match de football. En juin prochain, elles seront autorisées à conduire, un pas historique qui pourrait non seulement leur donner plus de liberté, mais aussi leur permettre de travailler plus facilement.

La demande est forte. Pour le recrutement d’une centaine de postes dans des aéroports et aux postes-frontières le mois dernier, plus de 100 000 femmes se sont portées candidates.

Le prince héritier Mohammed ben Salman, âgé de 32 ans, veut moderniser son pays et affiche une volonté d’ouverture envers la jeunesse et les femmes notamment.

Il reste néanmoins beaucoup de chemin à parcourir, avant que celles-ci puissent voyager ou faire des études sans avoir besoin de l’accord de leur mari ou de leur père.

Quant aux libertés, elles demeurent très restreintes en Arabie saoudite. Les vagues d’arrestations de personnes osant critiquer le pouvoir en place se sont multipliées ces derniers mois.

Auteur: RFI – RFI

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here