11 Photos – Mondial 2018 : explications poignantes sur les larmes de Modric après la victoire

11 Photos – Mondial 2018 : explications poignantes sur les larmes de Modric après la victoire

BFMTV – Luka Modric, le capitaine de la Croatie qui va disputer sa première demi-finale de Coupe du monde ce mercredi soir face à l’Angleterre (20h), a vécu une enfance semée d’embûches avant de devenir l’un des meilleurs joueurs de la planète.

Le chemin a été long avant d’atteindre les sommets du football mondial. Luka Modric, qui s’apprête à affronter l’Angleterre ce mercredi en demi-finale de Coupe du monde (20h), a grandi sous les bombes avant de pouvoir fouler les pelouses des plus prestigieux stades du monde. Né en 1985, le jeune croate a été contraint de quitter son village natal à l’âge de 6 ans, au début de la guerre pour l’indépendance de la Croatie.

during the 2018 FIFA World Cup Russia Semi Final match between England and Croatia at Luzhniki Stadium on July 11, 2018 in Moscow, Russia.

“Après avoir connu ça vous pouvez tout affronter”
Sa famille s’est alors réfugiée à 40 km du village, dans la ville de Zadar, où Luka Modric a commencé à développer son don pour le football, dans un contexte nébuleux.

“C’est arrivé des millions de fois que des bombes se mettent à tomber tout près d’ici alors que nous allions à l’entraînement”, raconte Marijan Buljat, qui a été formé à ses côtés au NK Zadar. “Nous étions obligés de courir vers les abris, c’était notre quotidien, et c’est pour ça que Luka ne connaît pas la peur. Après avoir connu ça vous pouvez tout affronter”.

Dans le club local du NK Zadar, où Luka Modric évolue, ses formateurs s’aperçoivent rapidement de ses capacités hors normes balle au pied.

“Il est né pour être footballeur”, explique Svetko Custic, le directeur du club. “Son comportement sur le terrain, et sa technique, alors qu’il était encore enfant, c’était déjà du top niveau. Et il avait à peine 7 ou 8 ans”.

“Les enfants voyaient en lui un Dieu”
“Il était une idole pour ceux de sa génération”, se souvient pour sa part Josip Bajlo, ancien entraîneur du NK Zadar. “Un leader, un chouchou. Les enfants voyaient en lui un Dieu. Déjà à l’époque, ils voyaient en lui, ce que nous voyons aujourd’hui”.

La carrière du jeune prodige a ensuite pris le chemin du Dinamo Zagreb, qu’il a rejoint à ses 16 ans. S’il n’y a jamais joué en professionnel, il s’y est forgé un statut de leader auprès des supporters. La suite, on la connaît: quatre Ligues des champions à son palmarès avec le Real Madrid, le brassard de capitaine avec l’équipe de Croatie… Luka Modric, qui porte sur ses épaules les espoirs de tout un peuple, espère aujourd’hui atteindre son but ultime: remporter la Coupe du monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here